Mon blablablog

 

Octobre 2021

La dernière fois que j'avais touché à mon site, c'était en février 2020...

Puis le temps a été suspendu.

Plutôt que de vivre de petits deuils à crédit en effaçant peu à peu les dates de mon calendrier, j'ai laissé congelée ma page, figée comme l'ambre autour d'une libellule imprudente.

Les concerts disparaissaient avec les câlins et les voyages, mais pas la vie intérieure.

Alors, Bïa, tu as fait quoi de ta vie pendant ce temps-là?

J'ai plongé dans ma vie de Thérapeute en Relation d'Aide, voyageant immobile, comme l'Irradié d'Higelin, le Sage le Fou le Débile, à travers les méandres des émotions humaines. Je n'ai jamais autant travaillé, et cela a sauvé ma santé mentale.

Avec Erik West et Olaf Gundel, nous avons créé:

      "Les Opossums Musiciens" sont une famille de saltimbanques qui, au gré de leur vie gitane du Mississippi à la Gaspésie, rencontrent Elvis Preslièvre, Johnny Cashtor et autres La Granduc, pour le bonheur des 6-8 ans (à paraître en décembre 2022 chez La Montagne Secrète);

J'ai dit "je t'aime" à mes amis qui me sont si précieux, j'ai vénéré ma mère qui a vécu un an toute seule en confinement à Paris et trouvait le moyen de me remonter le moral, à moi qui n'étais pas seule.

J'ai vu un couple de cardinaux rouges faire leur nid et nourrir leurs petits sur mon balcon au mois d'août.

Avec mes amis de Maracujá et mon partenaire Diogo Ramos, nous avons fait quelques apparitions dans la joie la plus totale devant un public aussi content que nous.

J'ai serré sur mon coeur mon ami Pierre Paul Savoie qui partait rejoindre Lhasa, Gianmaria Testa, Moustaki, mon Papa et quelques autres que je serai un jour si heureuse de retrouver. Comme disait Brigitte Fontaine:

Je t'aurais bien invité

À prendre le thé dehors

Je t'aurais bien invité

Dommage que tu sois mort...

Alors je serre, serre, serre sur mon coeur les vivants que j'aime car leurs bras m'ont manqué.  Je suis vaccinée, car j'adore les vaccins. Comme dirait Desjardins: "amenez-en, m'a n'en mettre!".

Et je me délecte de l'ordinaire devenu extraordinaire: j'ai pris l'avion, je vu ma Maman, on a été au cinéma, au restaurant, au Musée, on a pris un café devant la Pyramide du Louvre, un selfie sur le Pont-Neuf. 

Et voilà, pour l'instant c'est ça qui est ça :)

 

Fleur.png